vendredi 3 janvier 2020

Jupiter s'ennuie

Jupiter s'ennuie et il décide de se rendre sur terre comme autrefois. Parmi les hommes, il se plaît à se promener comme il le fit autrefois. Il remarque une jeune fille aux longs cheveux roux et il décide de l'enlever. La jeune fille se débat mais il la transforme en écureuil qu'il attrape d'une main ferme. Un peu plus tard, il se trouve dans une clairière qu'il a eu bien du mal à trouver dans la mégapole mais un immense parc répond à ses aspirations. Il transforme l'écureuil qui s'agite dans son énorme poing et il se retrouve face à la jeune fille, interdite.
- Qui êtes-vous ?
- Je suis Jupiter, le dieu des cieux et maître des dieux.
- Pourquoi m'avoir choisie ?
- Parce que tu m'as plu.
- Ah oui et vous allez me transformer en quoi si je me refuse à vous ? En écureuil ? dit-elle avec ironie. Ou votre femme peut-être pour me punir. Les dieux d'aujourd'hui sont moins cruels que vous, enfin, pas tous.
Les bras croisés, elle le regarde avec un air de défi et le vieux dieu comprend qu'il a fait son temps et qu'il n'a plus sa place dans le monde d'aujourd'hui. Il raccompagne la jeune fille à qui il fait toutes ses excuses et il lui donne en remerciement une petite statuette d'or à son effigie en souvenir de leur rencontre qui vient bientôt trôner dans sa chambre. 

12042019

mercredi 1 janvier 2020

Défi lecture 2020

0 Contes et légendes inachevés 1 Le premier âge JRR TOLKIEN (entamé en 2019) (terminé)
J'ai eu du mal même si j'ai aimé découvrir ces nouvelles. Le style est lourd à tel point que j'ai trouvé la lecture fastidieuse et le récit fort lent. Est-ce dû au traducteur? Au fait que ces histoires ont été achevées par les héritiers de l'auteur? Je ne sais mais c'est dommage.

1 Bazaar Stephen KING (en cours)
Un Stephen King tout ce qu'il y a de plus classique comme avant où l'on sent les fils s'entrecroiser et le piège se tendre sans bien comprendre le pourquoi du comment jusqu'à la fin. 

Contes et légendes inachevés 2 Le second âge JRR TOLKIEN (terminé)
J'ai trouvé cette lecture indigeste et fastidieuse pour les mêmes raisons que le premier tome. Bis repetita.

3 L'oeuf de dragon GRR MARTIN (terminé)
Un tournoi, un complot et un oeuf de dragon à gagner. On retrouve Dunk et l'oeuf aux prises avec des intrigues et leurs soucis quotidiens de chevaliers errants. A part ça, je n'ai pas trouvé grand intérêt à ce récit; si encore Dunk avait fait surgir un dragon de l'oeuf mais non...

4 L'échange des princesses Chantal THOMAS (terminé)
J'ai trouvé ce livre bien écrit et cette histoire poignante. Je ne me souvenais plus bien pourquoi l'union avait avorté mais le fait que je connaissais déjà l'histoire et une partie des personnages a dû m'aider dans ma lecture car il y a de quoi s'y perdre. Parfois l'histoire va un peu vite mais sinon, cela reste une lecture agréable.

5 L'outsider de Stephen KING (terminé)
Un livre sympa avec de bonnes idées qui vont explorer un monstre un peu particulier. J'ai trouvé le tout longuet après la fin de l'arc du personnage principal mais il se laisse lire. 

6 La passe-miroir 1 Les fiancés de l'hiver de Christelle DABOS (terminé)
J'avais tant entendu parler de ce livre que j'en attendais beaucoup. Sorti du cliché du mariage arrangé et des deux concernés qui ne peuvent se supporter, de la jeune fille maladroite et de son fiancé antipathique, cette histoire est pleine de personnages de haut vol dans un univers fouillé. Les intrigues s'entremêlent tandis que les personnes dotées de pouvoirs côtoient des créatures imaginaires. L'écriture est fluide sans être simpliste et ce livre se lit tout seul.

7 Nymphéas noirs de Michel BUSSI (abandonné)
Je n'ai pas été plus loin que le premier chapitre tant c'est mal écrit, on dirait la copie d'un enfant de primaire avec des phrases courtes et un vocabulaire simpliste. Dommage, l'histoire avait l'air intéressante et cet auteur est généralement une valeur sûre. 

8 La passe-miroir 2 Les disparus du clair de lune Christelle DABOS (terminé)
Cette histoire se lit bien, l'univers reste foisonnant, les personnages intéressants mais l'introduction de Dieu, toute l'histoire autour de la lecture du livre, la nature et le but de Farouk entrevus via ses souvenirs et la lecture du livre sans compter l'adoration béate de Bérénilde pour lui me semblent incongrus, comme un cheveu sur la soupe. L'histoire se lit avec plaisir mais elle me laisse un sentiment mitigé. 

9 Le dernier des Yakuzas de Jake ADELSTEIN (abandonné)
Autant j'ai dévoré Tokyo vice, là, j'ai eu du mal à me plonger dedans. Je n'ai pas accroché au parcours de ce yakuza même si j'ai aimé en apprendre plus sur ce milieu, au point que j'ai abandonné à mi-parcours. L'écriture reste fluide et très agréable à lire.

10 La passe-miroir 3 La mémoire de Babel Christelle DABOS (terminé)
J'ai bien aimé découvrir Babel et l'évolution de la relation entre les deux personnages principaux. Toutefois tout l'arc narratif autour de Dieu me semble toujours arriver comme un cheveu sur la soupe, comme si c'était une intrigue ajoutée pour remplir le tome.

11 La passe-miroir 4 La tempête des échos de Christelle DABOS(terminé)
Ce tome se lit bien mais je l'ai trouvé confus, il part trop dans des choses abstraites. Plus le récit avance, plus il part dans des questions métaphysiques confuses. De plus, je trouve la fin inachevée, incomplète et en suspens. Dommage car l'écriture est belle et agréable à lire.

12  La sirène Kiera CASS (terminé)
J'ai aimé l'écriture de ce livre et la manière dont le thème de la sirène est traité, leur relation à l'océan. Néanmoins, il reste des lacunes et des questions sans réponse, chose que je trouve un peu dommage (comment les sirènes se forgent une nouvelle identité, elle se contentent simplement de déménager par exemple; d'où provient leur argent car aucune ne travaille; leur existence m'a semblée vide voire futile alors qu'elles ont du temps devant elles pour faire des tas de choses; pourquoi l'océan doit se nourrir d'êtres humains alors qu'il y a bien d'autres créatures dont il pourrait se nourrir directement dans la mer sans passer par des naufrages).

13 Les chroniques martiennes de Ray BRADBURY (terminé)
J'ai ce livre en ligne de mire depuis la quatrième où un extrait se trouvait dans mon livre de français, j'espérais beaucoup de cet ouvrage. Le recueil en lui-même est sympathique, j'ai bien aimé la manière dont l'auteur décrit la civilisation martienne, l'arrivée des terriens même s'il n'est guère optimiste en ce qui concerne l'humanité.

14 Tous tes secrets de Lisa JEWELL (abandonné)
Je l'ai abandonné, le rythme est trop lent, je n'ai pas accroché que ce soit à l'histoire ou aux personnages.

15 Feu et sang intégrale 1 de GRR MARTIN (en cours)

16 Livre de sang 1 de Clive BARKER (terminé)
Un recueil de nouvelles de qualité variable. Je ne lirai pas la suite.

17 Les aînés 1 Les cycles corrompus Serenya Howell (terminé)
J'ai retrouvé avec un immense plaisir les Aînés que j'avais abandonnés à la fin de leur publication en ligne. J'ai vraiment aimé l'utilisation du subjonctif imparfait (que personnellement, je n'ose pas utiliser dans mes écrits) parce que ça fait sens. L'univers est riche, les personnages fouillés mais l'écriture est fluide et le lecteur s'immerge littéralement dans l'univers de l'auteur. J'ai retrouvé avec bonheur Asroth que j'aime tant et j'ai vraiment adoré découvrir la naissance des aînés. C'est un régal qui m'a fait énormément grincer des dents. Les fautes d'orthographe sont omniprésentes, j'avais espéré que la maison d'édition ferait un effort, que c'était parce qu'elle était jeune et que ça coûte cher mais ça devient une habitude. En autoédition, je ferme les yeux, je sais combien c'est compliqué mais une maison d'édition digne de ce nom se doit de faire un effort sur la base soit l'orthographe et la syntaxe. Je trouve ce manque de respect du lecteur (pour rester polie) vraiment dommage, alors que le choix des titres de cette maison d'édition est vraiment sympathique, les histoires et les auteurs sont super mais une faute toutes les quarante-cinq pages, c'est illisible, j'ai manqué abandonner plusieurs fois.

18 Prime jeunesse Pierre LOTI (terminé)
Un ouvrage qui continue de raconter l'enfance de l'auteur posant les bases de la suite de son oeuvre avec une écriture toujours aussi fluide et agréable qui laisse transparaître toute la tendresse de l'auteur pour sa famille et la maison de son enfance.

19 Le tombeau de Saqqarah Pauline GEDGE (en cours)

20 Pays perdu de Pierre JOURDE (abandonné)
Je n'ai pas du tout accroché même si c'est bien écrit.

21 Daringham hall 1 L'héritier de Kathryn TAYLOR

22 L'instant d'après Sarah Rayner

23 Les yeux jaunes des crocodiles Katherine PANCOL

24 La mémoire fantôme Franck THILLIEZ

25 Enterrez-moi sous le carrelage
Pavel SANAÏEV

26 Un petit bout d'elles

27 Mauvaise conduite
Mary GAITSKILL

28 Le roi soleil
Max GALLO

29 Rozenn 1
de Laëtitia DANAE

30 Rozenn 2
de Laëtitia DANAE
 
31 Elevation
de Stephen KING

32 Harry Potter et l'enfant maudit
JK ROWLING

33 Scarlett
Alexandra RIPLEY

34 Lettres 1
Pline le jeune

35 Histoires de la fin du monde
Collectif SF

36 Lettres
2 Pline le jeune

37 L'avenir commence demain
Isaac ASIMOV

38 La fille du train
Paula HAWKINS

39 Le maître et Marguerite
Mikhaïl BOULGAROV

40 La valse lente des tortues
Katherine PANCOL

41 Comme un conte
Graham JOYCE

42 Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi
Katherine PANCOL

43 La porte du monstre
William HOPE HODGSON

44 La porte d'ivoire
Serge BRUSSOLO

45 L'honneur d'une viking
Anna LYRA

46 Les trois empires Annexes
Béatrice AUBETERRE

47 Les enfants de Hùrin
JRR TOLKIEN

48 Les montagnes hallucinées
HP LOVECRAFT

49 La fin d'Illa
José MOSELLI

50 Elixir
Hillary DUFF

51 Pacte de brume
Mary G ASH

52 Oeuvres complètes VICTOR HUGO (en cours) début 012020 Total:
- Han d'Islande (abandonné)
L'histoire est bien écrite mais je n'ai pas réussi à entrer dedans, le style est parfois ampoulé et je ne voyais pas bien où l'auteur voulait mener son histoire.
 
- Bug-Jargal (terminé)
J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire, le style étant un peu lourd mais cette histoire de révolte d'esclave restait intéressante.

- Le dernier jour d'un condamné (terminé)
Je l'ai lu et relu et à chaque fois, je trouve ce récit toujours aussi poignant et actuel. Nous accompagnons l'auteur dans la souffrance morale dans sa forme la plus brute jusqu'à la fin inéluctable.

- Notre-Dame de Paris (terminé)
Je l'ai dévoré presque d'une traite hormis la laborieuse description de Paris au début qui dure plusieurs pages que j'ai survolée. J'en avais lu une version abrégée étant plus jeune et j'ai retrouvé la plume d'Hugo avec plaisir. J'ai beau connaître la fin depuis des années, je n'ai pu retenir mes larmes notamment sur le sort de Quasimodo. Un livre qui dépeint l'être humain dans ce qu'il a de plus pur et aussi de plus noir.

- Claude Gueux (terminé)
Un texte court et efficace qui dénonce la peine de mort qui m'a presque tiré des larmes tant j'ai eu pitié de ce pauvre homme persécuté, acculé au pire.

- Les Misérables (terminé)
 Hormis quelques chapitres qui parlent de Paris ou de politique que j'ai sauté (et qui peuvent l'être car ne retirant rien à l'histoire en elle-même), ce livre se lit plutôt bien malgré des longueurs. Des personnages hauts en couleur et des émotions qui tordent le coeur.

- Les travailleurs de la mer (terminé)
 L'écriture est fluide mais il y a beaucoup de longueurs, de descriptions, de chapitres intermédiaires. Néanmoins, la fin à partir de la tentative de sauvetage de la Durande rachète le tout avec une scène finale absolument sublime.

- L'homme qui rit (en cours)

Bonus

53 Artemis de Linsey STIRLING (terminé)
Une bande dessinée qui se base sur l'histoire de l'album afin de créer une histoire originale. Les dessins sont sympa quoiqu'un peu trop coloré à mon goût et si l'histoire est simple, elle est plaisante à lire bien que la fin suggère une potentielle suite.

54 Celle qui a tous les dons de MR CAREY (Box Confinement lecture) (terminé)
J'ai aimé le traitement original des créatures présentées malgré le développement lent de l'histoire et les personnages stéréotypés à la limite du ridicule (l'héroïne a vraiment tous les dons et c'est agaçant car peu crédible dans le contexte) mais ça se lit bien. Pas sûre de lire la suite par contre.

55 Acroyoga avec mon enfant de Julien LEVY (Box Confinement lecture) (abandonné)
J'ai trouvé ce livre sans intérêt, sauf à s'intéresser au sujet en lui-même même si c'est plutôt bien écrit.

56 Et Dieu se leva du pied gauche d'Oren MILLER (Box Confinement lecture) (abandonné)
Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. 

57 Au coeur des forêts de Christian SIGNOL (abandonné)
C'est merveilleusement bien écrit mais terriblement lent, je ne voyais pas où l'auteur voulait en venir, il ne se passait rien donc j'ai abandonné. 

Le château des brumes Kerstin GIER

Rêves de glace Infinity de Kelly SAINT CLARE (Box Confinement lecture)

Une dernière danse d'Angie L DERYCKERE et Sharon KENA (Box Confinement lecture)

 L'horreur dans la vallée de Ianet Clive BAILEY

Thor vs Loki de MARVEL

Cendres vives de Serge BRUSSOLO

La sonate à Bridgetower (Sonata mulattica) d'Emmanuel DONGALA

Voyage d'hiver de Jaume CABRÉ

Relecture
- Le trône de fer de GRR MARTIN tome 15 (terminé)
- Légendes de la mer Pierre-Jakez HELIAS (terminé)

Total
 

dimanche 3 novembre 2019

Apparition nocturne

Une jeune fille voit une apparition en pleine nuit dans sa chambre, un jeune homme mince de son âge qui erre dans la pièce. Prise de peur, elle tente de fuir l'apparition qui la suit partout dans la maison. Alors qu'elle passe de pièce en pièce, elle entend des pas légers derrière elle qui la suivent et s'arrêtent lorsqu'elle s'arrête pour repartir en même temps qu'elle. Tremblante, elle finit par se réfugier dans le jardin malgré le froid et l'obscurité. Elle craint d'avoir été suivie mais elle ne ressent plus la présence et seuls les bruits de la nuit l'entourent, elle se persuade alors qu'elle a rêvé. Lorsqu'elle essaie de rentrer la porte est fermée et elle doit attendre le matin pour rentrer chez elle où elle vit seule.

Dans la chambre, des traces de sang maculent les murs et elle pose la main dessus d'une main tremblante. Prise de vertige, elle regarde autour d'elle, blême de peur en frottant ses doigts l'un contre l'autre. Même si elle n'a guère de doutes, elle sent le liquide poisseux qui sent bien le sang frais.
- D'où est-ce que ça vient ? murmure-t'elle pour elle-même.
La peur la fait frissonner de la tête aux pieds et elle songe qu'elle devrait quitter la pièce mais ses muscles tétanisés refusent de lui obéir et elle reste debout au milieu de la pièce, interdite et incapable d'aligner deux pensées.
- Sortir, je dois sortir. songe-t'elle en sentant un cri monter dans sa poitrine.
Elle parvient à faire fonctionner ses muscles au prix d'un gros effort et elle avance pas à pas vers la porte. Elle tend la main vers la poignée qui refuse de se baisser. Elle regarde autour d'elle.
Mais elle ne voit rien de suspect et elle sort précipitamment en refermant la porte après elle. 

14042019 

mardi 15 octobre 2019

Ariel et David

Ariel et David se connaissaient depuis des années l'enfance. Ecrivains, les deux amis aimaient à se retrouver pour parler de leurs histoires autour d'un café. Un jour de juillet, Ariel reçoit une lettre lui apprenant qu'elle vient d'hériter d'une maison en Irlande et elle se rend sur place pour évaluer la maison en vue de la vendre. Elle tombe sous le charme et elle décide de s'y installer. Bien loin de là, à Paris, David se sent seul et il attend le retour de son amie pour l'aider à retrouver l'inspiration qui le fuit.

Une lettre lui annonce qu'elle a décidé de s'établir en Irlande et lui propose de la rejoindre. La maison est grande, ils pourront enfin travailler plus sereinement que dans leurs studios parisiens mal isolés du bruit et du froid. Les finances de David ne lui permettent pas de s'offrir le voyage mais il décide de vendre tous ses biens pour changer de vie. Il se rend au mont de piété où il vend toutes ses possessions pour une somme rondelette qui lui permettra de s'offrir le voyage et les visas pour s'installer en Irlande. Machinalement, il met la liasse de billets dans sa poche et il salue l'employé.

Arrivé dans la maison d'Ariel, il met la main dans sa poche et il trouve un diamant qu'ils décident de vendre car le jeune homme est incapable de se souvenir de l'endroit où il l'a trouvé. Enfin financièrement à leur aise, ils placent le fruit de la vente et ils vivent chichement dans la petite maison d'Ariel entourés de papier et de crayons. 

10042019

mardi 1 octobre 2019

Le petit renard

Un petit renard montre le museau au sortir de son terrier. Il hume l'air printanier et il lève les yeux vers les arbres aux feuilles d'un vert tendre qui bourgeonnent depuis quelques jours dans l'air radouci du printemps.
Il furette un peu partout à la recherche de nourriture mais il ne trouve rien à son goût et il gambade au soleil jusqu'à ce qu'il se trouve en vue d'une maison. Attiré par le rôti de veau brûlé qui refroidit sur le rebord de la fenêtre, il grimpe et il se délecte de la viande tendre laissant de côté ce qui n'est pas mangeable. Rassasié, il court rejoindre la forêt où il s'enfonce toujours plus profond entre les arbres.

28032019

vendredi 30 août 2019

Une tasse de porcelaine...

- Là, tu es terminée. Regarde comme tu es jolie. murmure-t'elle.
La jeune femme sourit et elle approche la tasse du miroir où elle la retourne sous tous les angles comme pour la laisser s'y admirer. D'un coup de pinceau délicat, elle trace de délicates arabesques dorées près du bord du fragile récipient qu'elle laisse sécher sur sa table de travail. L'artiste bâille et elle étire ses bras avant d'éteindre la lumière et de rejoindre sa chambre où elle s'écroule de fatigue sur son lit, une fois de plus, elle s'est montrée déraisonnable.

Des ronflements sonores emplissent le minuscule appartement tandis que la lune s'élève dans le ciel. Ronde et brillante, ses rayons traversent la vitre à travers les carreaux anciens que la peintre sur porcelaine a trouvé dans un brocante quelques semaines plus tôt. Au centre d'un carreau, de délicates arabesques noires impriment leur marque sur la tasse abandonnée qui frémit bientôt avant de se figer de nouveau. Inerte, l'objet reste sous les rayons de la lune jusqu'au coucher de l'astre nocturne.

Quelques heures plus tard, l'artiste se lève et elle entre dans le salon qui sert d'atelier, notant le désordre qui règne.
- Il faut que je range et que je nettoie le salon. songe-t'elle en mettant la bouilloire sur le feu.
Elle attrape machinalement une tasse sur la table en désordre sans remarquer qu'il s'agit de sa dernière création. Puis elle verse la boisson brûlante et porte le récipient à ses lèvres. Un sourire éclaire son visage et elle se remet au travail en chantonnant un air populaire. Elle allait se resservir du thé lorsqu'elle suspend son geste.
- Mince, c'est ma dernière création !
Elle observe l'objet avec attention et elle remarque un signe sombre qu'elle ne parvient pas à retirer malgré plusieurs tentatives de nettoyage. Elle a beau retourner l'objet entre ses mains, elle ne parvient pas à en déterminer la provenance.
- Une tasse ratée ! Je vais devoir recommencer. Je peux éventuellement tenter de la vendre comme création unique.
Elle hausse les épaules et elle se ressert à boire. Au fil des tasses, elle sent son cœur se réchauffer et un sourire éclaire son visage. Elle se sent légère et le stress des délais à tenir pèse de moins en moins lourd sur ses épaules.

Intriguée, elle fait des recherches sur le signe mystérieux et un forum ésotérique où elle a posté une image du dessin lui donne la réponse. C'est un ancien signe nordique qui signifie joie. Elle ignore que la magie de la pleine lune s'est combinée à celle du signe antique pour imposer sa marque sur le délicat récipient de porcelaine mais elle comprend le lien entre le signe et son humeur joyeuse de ce début de journée.
- De toutes manières, je dois tout recommencer. Autant que je garde cette tasse ratée.

Elle prend une tasse vierge et elle plonge son pinceau dans la peinture jaune pour recommencer le délicat liseré qui orne le bord de la tasse.

jeudi 30 mai 2019

Pour une lettre anonyme

  La lettre pliée dans sa poche fait sourire la jeune femme, elle y pense depuis le matin et elle n'a pas décidé quel parti adopter. Elle pile soigneusement les pigments qu'elle verse délicatement dans des petits pots, elle sait qu'ils valent cher et que son maître ne lui pardonnera pas une maladresse. Après avoir rangé les petits récipients dans l'atelier, elle se dirige vers la cuisine pour achever de préparer le repas en chantonnant une vieille romance.

   Les heures s'écoulent lentement et plusieurs fois, la servante laisse ses regards se tourner vers le parc. Mais elle n'a pas le temps de se perdre en rêveries et elle s'active pour terminer à temps. Ses mains fines coupent, lavent, cirent, tordent le linge durant des heures à tel point que ses mains et ses bras ne sont que douleur. Mais enfin, les cloches sonnent la fin de la journée. Elle s'assure que le repas du soir est prêt et elle monte l'escalier à pas lents. Là, elle se regarde dans son minuscule miroir et elle se lave rapidement avant de passer une robe un peu moins défraîchie que les autres. Puis sa mante sur les épaules, la jeune femme court à perdre haleine dans les rues de la petite cité. Ses souliers claquent sur les pavés et elle manque à plusieurs reprises de glisser sur les pierres rondes des rues mais elle ne ralentit pas l'allure, se faufilant entre les passants qui rentrent de leur journée de travail. Elle croise quelques amies mais elle se contente de leur sourire, elle n'a pas le temps de leur parler, elle doit courir plus vite que son ombre.

   Enfin, elle atteint le parc ombragé où les arbres centenaires frémissent à son entrée, les oiseaux se taisent et la servante marche un long moment, peinant à retrouver son souffle. Lorsqu'elle arrive à la petite fontaine, elle ne voit personne et elle s'assied dans l'herbe enveloppée dans son manteau. Elle relit le billet, elle ne s'est pas trompée de lieu de rendez-vous.Nerveuse, elle regarde de tous côtés mais elle est seule. Elle envisage de partir mais la beauté du jardin qui l'entoure la retient et elle reste à savourer la paix qui émane des lieux. Le soleil se couche et elle reste les yeux levés vers le ciel à regarder l'astre rougi par le feu du crépuscule descendre lentement et embraser l'herbe, les arbres et les statues qui l'entourent. Bouche bée, elle oublie pourquoi elle est venue et elle sourit, emplie d'une joie indicible.

   Mais la nuit commence à tomber et elle se relève, elle époussette sa jupe pour en chasser la terre et elle reprend son chemin à pas lents. Elle est seule et elle commence à comprendre qu'on lui a joué un tour. Mais elle sourit, cette facétie lui a permis de profiter du crépuscule et c'est le cœur léger qu'elle se dirige vers les grilles du parc. Les grands hêtres qui l'entourent s'agitent à son passage et lui murmurent des paroles de consolation qu'elle ne comprend pas. La servante reste un moment debout au milieu des arbres à marcher sur des sentiers à peine visibles que la nuit fait disparaître au fil des minutes. Elle ne sait pas où elle se trouve mais le bois n'est pas bien grand et elle n'aura qu'à faire le tour pour trouver la grille. Le froid l'étreint et elle resserre son manteau plus étroitement autour de ses épaules avant de marcher d'un pas plus vif.

   Alors qu'elle passe la grille, elle trouve ce qu'elle est venu chercher. Une silhouette l'attend adossée à la grille de fer forgé.
- C'était donc vous ?
Le peintre acquiesce et il sourit faiblement. La jeune fille tente de masquer sa surprise de rencontrer l'artiste qui s'est installé dans le village le mois dernier et auquel elle a à peine accordé une danse un dimanche. Elle aurait dû s'en douter, l'endroit est le rendez-vous des peintres qui en apprécient la lumière et la beauté. Les deux jeunes gens quittent les lieux main dans la main avant de courir sur le chemin pour retrouver au plus vite la ville et ses lumières. Le billet abandonné gît dans l'herbe et bientôt le vent l'emporte. Alors les arbres murmurent ces mots écrits d'une main malhabile :
- Je vous aime, rendez-vous au bois d'amour.